Une évidence

29 mai

Le 10 mars 2017, je fais une prise de sang mais je sais déjà que je suis enceinte. Je le sens ce petit être, ce « petit oeuf » en moi. C’est comme une évidence. On cohabite très vite et très bien ensemble. Je sais comment et quoi faire pour rendre mon hôte heureux et en bonne santé. Je fais tout ce qu’il faut, comme j’ai toujours fait (comme quoi la vie nous fait de sales tours parfois). Les mois passent, les nausées aussi et mon ventre s’arrondit. J’ai beaucoup de chance, seul mon ventre s’arrondira. S’enchaînent quelques frayeurs, un évènement très triste courant de l’été mais j’ai toujours su que tout irait très bien. Ça sera un petit mec et ça sera Léo. Le prénom nous l’avions choisi même avant la grossesse. On a toujours été raccord mon chéri et moi. Léo, un prénom qui commence par un L comme mes trois nièces et neveu et qui finit par un O comme le neveu de mon chéri. L.E.O on adore et on sait que tout le monde adorera. Léo, un petit lion qui donne des grands coups dans mon ventre et danse au rythme des musiques que j’écoute.

Le 13 novembre 2017, dans la nuit, les contractions commencent. Je suis tellement zen et sereine que je pense à un faux travail. Je mets 2h00 à prévenir mon chéri en utilisant méticuleusement l’application contractions transmise par une amie. Nous allons à l’hôpital. Une des plus belles journées de ma vie que je referai sans hésitation malgré les 13h de douleur liée aux contractions. On est en phase avec mon chéri et notre bébé, on arrive même à rigoler et écouter de la musique. Les mêmes playlists que pendant ma grossesse. Quelques heures plus tard, on est parents.

Lorsqu’on me pose Léo sur mon ventre, c’est tellement une évidence, c’était tellement lui, que je ne pleure même pas, je suis très heureuse et émue. J’embrasse mon Fils et mon Chéri. C’est parfait. Tout est parfait.

Commence alors une vie à trois, nous 3. Tout est fluide et léger, tout est évident. Comme si nous avions toujours été parents et toujours été les parents de Léo. Comme s’il avait toujours été notre Fils. Il n’y a aucune ombre au tableau. On gère parfaitement cette vie parfaite. Chaque réveil aux côtés de Léo est merveilleux, magique, encore mieux que les matins de Noël enfant. Je suis si heureuse, si fière, si épanouie. Je me dis qu’on est indestructibles tous les trois. Rien ne peut nous séparer, nous arrêter.

Tant de souvenirs pendant ces 4,5 mois de pur bonheur. Je ne pourrais tout lister et souhaite en garder pour moi. Mais tout était génial, même aller acheter du coton au supermarché. Je me souviens la première fois où je suis allée faire des courses seule, je me disais « je suis Maman et les deux hommes de ma vie m’attendent sagement chez nous ». J’en ai eu des frissons dans tout le corps. Chacune des premières fois fut parfaite et gravée à jamais dans ma mémoire : première nuit ensemble à la maternité, premier bain, première nuit à la maison, toutes les premières rencontres, première journée tous les 2 après la reprise de Papa, première sortie, première fois en voiture, premier week-end en famille, premier Noël, premier jour de l’an, première purée, première visite aux urgences, première heure séparée, premier sourire (il était pour moi), premier câlin, premier rire, premier fou-rire… Je donnerais tout pour vivre / revivre ces premières fois et continuer notre vie ensemble. Chaque seconde aux côtés de Léo était magique. Notre petit magicien du bonheur. La connexion entre nous 3 était (est) merveilleusement indescriptible. On était fait pour se rencontrer.

Une évidence.

L’envol de Léo fait parti de notre vie, malgré l’atroce douleur, je n’échangerai pour rien au monde ma vie car ma vie c’est être la Maman de Léo et être une famille tous les 3 qui, je l’espère, s’agrandira un jour.

IMG_E5578

Copyright (c) 2018-2019 L’Etoile Léo. Tous droits réservés.

2 Réponses à “Une évidence”

  1. Mamours 6 juin 2018 à 16:47 #

    Léo, avant d’être un bébé ou un nouveau-né était d’abord une petite personne à part entière…il avait mille sourires, mille regards, mille expressions ; du sourire de reconnaissance à l’éclat de rire, du froncement de sourcils à l’étonnement ou à la surprise, du sourire en coin malicieux et complice au large sourire éclatant, du regard attentif au regard si particulier et chargé d’amour réservé à ses seuls parents, ses yeux sombres toujours attentifs et doux : tant de manières de se faire comprendre et d’illuminer notre vie, de nous faire nous sentir présents à ses yeux, de nous faire savoir qu’il était heureux, accueillant, joyeux, content…parfois impatienté mais si rarement…il était à part entière le tout dernier membre de notre tribu, tant attendu et tellement aimé…il comptera toujours pour nous comme au premier jour et sera le petit héros de chacun d’entre nous.

    • letoileleo 22 juillet 2018 à 19:58 #

      Tendres baisers et merci :)

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus