8 mois dans les étoiles

13 juil

Notre fils, aujourd’hui tu aurais du avoir 8 mois dans nos bras mais ils ont été remplacés par de jolies étoiles. Je t’imagine très bien, tu aurais grandi, surtout tes pieds, tu commencerais à marcher, comme tu étais assez débrouillard et en avance sur beaucoup de choses. Tu continuerais de te régaler avec les petits plats maison de Papa et Maman, goulu comme tu étais, le même appétit que ton Papa. Dès tes premières semaines tu avais compris que lorsqu’on mettait un lange ou bavoir autour de ton cou, tu allais manger. Tu gigotais d’excitation et arrêtais instantanémment de chouiner, enfin plutôt de râler. Tu pleurais et chouinais très peu, il faut le dire. Bébé zen, bébé cool.

Tu nous ressemblerais encore plus, tes cheveux seraient plus longs avec quelques ondulations comme Papa, les mêmes mains avec les petits doigts tordus (mais trop mignons), tu dormirais toujours comme lui : sur le dos, les bras croisés comme un Pharaon, tu aurais mes yeux pour sûr. Tu les avais déjà dès la naissance. Le même regard. J’ai vu une photo de moi petite, il y a quelques temps chez Papours et Mamours, notre ressemblance m’a frappé. Ton front serait le même que celui de ton Papa et tu continuerais à t’imposer avec ton petit caractère déjà bien affirmé. Tu rigolerais encore plus, tu continuerais de faire des super nuits, tu ne rentrerais plus dans ta baignoire, j’en suis sûr. On aurait acheté une qui va dans la douche. J’aurais trié tes habits dans les tiroirs de ta commode. On aurait fait tellement de balades au soleil, avec les belles températures qu’on a. On aurait profité tous les 3, la continuité de ces 4,5 mois passés ensemble.

Comment la vie peut-elle retirer tout ça à des parents ? Comment la vie peut-elle retirer un enfant à ses parents ? Comment la vie peut-elle nous séparer ? Ça me dépasse… Les sentiments que l’on vit sont tout sauf linéaires. Malgré tout, le seul et l’unique qu’on ressentira toujours à fond, à l’infini et pour toujours c’est l’amour qu’on a pour toi. Cet amour, il est plus fort que tout, se conjugue à tous les temps, traverse tous les nuages et les étoiles qui nous séparent, surpasse tout même le malheur et la tristesse.

Je te fais la promesse, mon Amour, que ton souvenir perdure et perdurera toujours de manière heureuse, joyeuse et positive. Tu m’inspires tellement mon Fils, ma muse, mon idole. Chaque journée sans toi est une torture mais aussi une belle promesse vers de jours meilleurs grâce à toi et avec toi.

Ton Papa et moi te souhaitons un joli moinniverciel notre Petite Merveille. Brille mon Bébé, dans tes étoiles. On t’aperçoit chaque soir nous faire un clin d’oeil. Nous t’aimons tellement fort que tu dois le ressentir à chaque seconde de là où tu es. Continues d’être ce que tu es, même si c’est loin de nous. Tu es formidable, tu es parfait.

Tu nous manques. Joyeux 8 mois.

Papa & Maman

8 mois de Léo, 13/07/2018

8 mois de Léo, 13/07/2018

Les indestructilbes ; Léo, Charles et Julie.

Copyright (c) 2018-2019 L’Etoile Léo. Tous droits réservés.

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus