Je n’échangerais ma vie pour rien au monde

5 oct

Avec mon fils, je crois que nous avons eu une transmission mutuelle de sagesse. Chacun de nous deux est né avec un tempérament plutôt calme et une sagesse face à la vie. Et nous nous sommes échangés respectivement nos qualités de ce côté là. Pour preuve, une grossesse qui s’est déroulée à merveille, malgré des précautions à prendre. Un Bébé serein dans une Maman sereine. S’en est suivi 4,5 mois de vie parfaite. La vie de Léo fut courte et éphémère mais parfaite. C’est très rare d’avoir une vie parfaite. Un Bébé génial, pour une vie géniale.

Je vous assure que je dis vrai. Léo c’est un chouette petit mec. Tellement expressif pour son petit âge. Tellement drôle, tellement mignon. Je pouvais le regarder pendant des heures jour comme nuit. Je me rechargeais en énergie rien qu’en le regardant ou en l’écoutant dormir avec ses petits bruits de plénitude totale.

On avait de la chance, il a fait ses nuits au bout de quelques semaines, il buvait bien ses biberons, il a même pigé rapidement comment les agripper, il prenait bien du poids, il mangeait bien dès le début de la diversification. La première fois, pourtant il était malade. Le pauvre chéri avait une otite avec de la fièvre mais a quand même dévoré sa purée de carottes bio. Il en redemandait même. Idem pour la purée de courgettes une semaine après. Il rigolait à gorge déployée, avait un sourire ravageur mais savait aussi montrer son mécontentement. Il se secouait énergétiquement dans son transat « Maman je découvre la force de mes jambes ». Il papotait et semblait plutôt d’accord avec lui-même. Il fronçait les sourcils quand il observait intensément quelque chose. Il souriait dès le réveil et faisait les gros yeux dans les tunnels sur l’autoroute. Il acceptait les bras et câlins de tout notre entourage, même s’il préférait (bien évidemment) ceux de son Papa et de sa Maman. Il gigotait sur la table à langer, il tapait des pieds d’une manière très concentrée dans son bain, il suivait les pas de danse dans les bras de sa Maman. Léo était calme et détendu mais paradoxalement serrait toujours ses petits poings entre eux. Il voulait même les faire entrer dans sa bouche « Bah quoi ce n’est pas la même taille que ma tétine ? ». Il adorait nos câlins du soir quand l’on se retrouvait après le travail. Il mettait sa petite tête au creux de notre cou respectif. Léo ne supportait pas qu’on lui lave le visage et le cou (ou plutôt les 5 étages de plis qu’il avait) mais adorait les petits massages que je lui faisais de temps en temps avec de la crème.

Léo est arrivé et reparti de ce monde aussi paisiblement qu’il l’était.

Le bonheur d’avoir vécu tout cela, d’avoir rencontré cette merveilleuse petite personne, d’être la Maman d’un être exceptionnel, d’avoir une famille parfaite, ce bonheur vaut tout l’or du monde.

Je n’échangerais ma vie pour rien au monde. Ma vie c’est Léo, c’est Charles, ce sont nos futurs enfants, nos proches. Ma vie c’est le bonheur d’avoir rencontré Léo et l’intense malheur de l’avoir vu s’envoler. Et mon rôle de Maman c’est d’assumer tout ça pour toujours car je suis une Maman pour toujours.

Et pas n’importe laquelle : la Maman de Léo.

Léo & sa Maman, décembre 2017

Léo & sa Maman, décembre 2017

Copyright (c) 2018-2019 L’Etoile Léo. Tous droits réservés.

2 Réponses à “Je n’échangerais ma vie pour rien au monde”

  1. Mahauden 10 février 2019 à 22:33 #

    Je connais le même sentiment, celui d’être la chanceuse maman de mes enfants ! Tous les jours je me dis: qu’elle chance que ces enfants là soient arrivés ici, dans mon ventre ! « .
    Alors quel bonheur pour vous d’être les parents de Léo, et quelle chance et quel bonheur pour Léo d’être votre bébé…

    • letoileleo 11 février 2019 à 09:55 #

      D’une Maman à une autre : merci du fond du cœur !

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus