To the Moon and Back

1 nov

1er novembre. Il y a un an, j’attendais ce mois avec impatience. C’était le mois où j’allais devenir Maman, mois de naissance de mon Fils, dernier mois de grossesse. Léo devait naître le 24, il a pointé le bout de son petit nez le 13. Le seul jour où son Papa m’avait dit « pas le 13, hein j’ai une réunion super importante » :-) . Et bien si le 13. Léo savait déjà ce qu’il voulait.

Il est né et s’est envolé un lundi. 4,5 mois après. La mort inattendue du nourrisson.

Cette année, ce mois a une saveur très (trop) amère. Nous allons fêter les 1 an de notre Fils, sans lui. Le deuil d’un enfant, c’est le deuil de l’avenir. Qu’il paraît lourd cet avenir sans notre enfant. Le présent aussi en fait. Notre plus grande faiblesse mais notre plus belle force aussi. Je pourrais déplacer des montagnes et décrocher la lune pour Léo, sa mémoire, sa justice, notre histoire et notre famille.

« To the Moon and Back ». Cette expression populaire a pris tout son sens il y a presqu’un an. J’ai vraiment été frappée par cet instinct, cet amour, maternel, animal, sans limite qu’une Maman peut avoir pour son enfant et pour sa famille. Maman Louve. Une force remplie d’amour qui donne des ailes et qui nous rend indestructible.

Ce mois est aussi le mois de notre emménagement dans notre nouvelle maison, la Maison du Bonheur. Notre nouveau cocon où l’on sera parfaitement bien avec notre Léo et ses futurs frères et sœurs. Le mois où j’ai également pris une claque en regardant un film, racontant le premier pas sur la lune, qui m’a profondément touché et plu. Outre des incroyables images, un ton juste et des musiques qui nous prennent au corps et au cœur, je découvre, les larmes aux yeux, que nous avons un point commun avec Neil Amstrong. Le deuil d’un enfant. On peut vraiment dire qu’il a décroché la lune pour sa fille. Nous ne pourrons malheureusement pas accomplir cet exploit mais nous ferons tous les autres. C’est d’ailleurs un exploit de rester debout. C’est peut-être pour cela qu’il a choisi l’apesanteur.

Un coup de téléphone et notre vie bascule.

Mais quand on est parents, on l’est pour toujours. A chaque instant, chaque minute et en toutes circonstances. C’est juste impossible d’imaginer cette circonstance là et cela me donne encore des vertiges quand la réalité revient au galop.

Nous sommes et restons les parents de Léo, pour toujours, jusqu’à la lune et au-delà. Et ça, personne ne pourra nous l’enlever. L’amour pour son enfant va au-delà de tout. Qu’est-ce qu’on l’aime notre Fils. Quelle magnifique vue, il doit avoir de là-haut.

Notre petit astronaute. Love you to the Moon & Back.

Photo @Kal

Photo @Kal

Copyright (c) 2018-2019 L’Etoile Léo. Tous droits réservés.

8 Réponses à “To the Moon and Back”

  1. SevArt 1 novembre 2018 à 20:43 #

    Nous sommes de tout coeur avec vous, particulièrement en ce premier jour du mois de novembre… On pense très souvent à vous et Léo, on vous embrasse fort

    • letoileleo 2 novembre 2018 à 10:31 #

      Merci beaucoup Séverine !

  2. Julie 2 novembre 2018 à 23:49 #

    Je pense beaucoup à vous… L’Amour sans limite <3

    • letoileleo 3 novembre 2018 à 00:02 #

      Merci Julie :)

  3. Aurélie 7 novembre 2018 à 12:04 #

    Je pense très souvent à vous, de loin mais j ai toujours une pensée pour vous et Léo! C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai lu tout tes articles! Bravo Julie, Bravo à vous pour ce que vous faites pour Léo ❤

    • letoileleo 8 novembre 2018 à 09:41 #

      C’est très gentil Aurélie, merci beaucoup. Bises à toute la famille.

  4. Dams 8 novembre 2018 à 15:11 #

    Juju adorée. Ta plume s’affine à chaque nouvel article et nous communique ta vibrance, celle de ta peine immense mais également celle de ta force incommensurable. Comme je suis fier, fier et ému. Touché en plein cœur. Ému car Léo est ta mue. Par delà la douleur. Je t’aime. To the moon and back.

    • letoileleo 8 novembre 2018 à 22:33 #

      Merci mon frère !

Laissez une réponse à letoileleo

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus