Léo, le petit Astronaute

4 déc

« C’est un petit pas pour l’homme, mais un bon de géant pour Léo ». Nous avons décidé, à la suite d’une discussion avec Tonton Damien (et avec la NASA) et après en avoir eu plein les yeux devant le splendide « First Man », que Léo serait à présent promu Astronaute (ou Cosmonaute si L’Etoile Léo est un jour lue en Russie).

Comme j’ai déjà pu le mentionner, c’est un univers qui nous a toujours passionnés. Une passion pour l’univers. Et c’est rassurant d’imaginer notre Fils virevoltant de planète en étoile. Il doit voir des choses magnifiques avec ses grands yeux curieux, il a le pouvoir d’aller faire coucou aux occupants de la Station Spatiale Internationale, il décide d’allumer et d’éteindre le soleil chaque jour, il part en vacances sur la Lune et habite sur son étoile. L’Etoile Léo. Après Neil, Michaël et Buzz, nous avons Léo. C’est Thomas qui doit être impressionné !

Cet article me permet aussi de remercier un des membres de notre équipage ; Papours, l’un des grands-pères de Léo, qui a réalisé ce beau et doux dessin. Il retranscrit toujours très bien, et de manière touchante et émouvante, les traits et les expressions de Léo. (L’expression sur ce dessin est celle de Monsieur Pivert dont je parle beaucoup).

Léo le petit Astronaute by Papours good

Il est vrai que je ne parle que de Léo, de son Papa et de moi. Notre vie avec et sans Léo. Notre petite famille. Notre long chemin impossible du deuil. C’est normal, me dira-t-on et je suis d’accord, nous sommes en première ligne comme le dirait si bien Tonton Flo. Nous sommes dans la fusée, tous les 3. Nous sommes les parents de Léo et Léo est en sortie extra véhiculaire pour l’éternité. Mais il est important, pour nous, de parler aussi de ceux qui sont en seconde ligne « un pas derrière ». Ceux qui assurent nos arrières au sol. Ceux avec qui on peut communiquer par oreillette quand on en a besoin. Tous les autres membres du programme, nos proches : famille de sang et famille de cœur. Ceux qui sont là avec nous depuis toujours et depuis le 26 mars. Ceux qui nous ont sauvés du crash qui nous attendait au loin. Ceux qui ont construit cette bulle protectrice autour de nous. Ceux à qui nous avons dû demander des choses qu’on est jamais censé devoir demander un jour dans sa vie. Ceux qui ont connu Léo dans leurs bras ou par nos mots. Ceux qui sont là quand il le faut. Plus précisément et directement : ceux qui se sont aussi pris ce drame en pleine tronche. Ceux qui vivent « la double peine », perdre Léo et perdre un bout de Charles et Julie. Ceux qui souffrent pour Léo et pour nous. Ceux à qui on demande moins souvent comment ils vont.

Car Léo est bien évidemment et à jamais notre Fils mais il est aussi et à jamais un petit-fils, un neveu, un filleul, un cousin, un petit cousin, un copain, un copain de copain. Et c’est important de le souligner. Dans une mission, chaque poste est important, chaque personne compte. Un pour tous, tous pour Léo.

Parfois, je me dis que Léo fait comme partie de ces futures missions « sans retour » que d’autres astronautes feront pour Mars. Il n’est plus avec nous mais accomplit de grandes choses. Et nous, toute son équipe au sol, devons transmettre tous ses messages d’amour, de solidarité, de force, de courage et aussi mais surtout la plus grande leçon de vie qu’il nous enseigne des 330 kilomètres qui nous séparent et du haut de ses 4,5 mois.

Telle est notre mission. Quel incroyable voyage à ses côtés. Mon Petit Astronaute.

Je t’aime.

Copyright (c) 2018-2019 L’Etoile Léo. Tous droits réservés.

 

4 Réponses à “Léo, le petit Astronaute”

  1. Mamours 4 décembre 2018 à 23:35 #

    Si j’osais, je dirais que ce texte est formidable, qu’il nous fait presque un peu de bien, parce qu’il nous transporte plus haut, plus loin que notre chagrin, dans un ailleurs où notre coeur s’allège un peu…peut-être l’effet de l’apesanteur…il nous bouscule et nous fait rêver à notre petit Amour heureux dans les étoiles et on pourrait y croire, on a envie d’y croire comme à une belle histoire qui nous aiderait à oublier, un peu et mieux cet inconcevable choc qui a percuté nos vies il y a plus de 8 mois…merci Maman chérie de Léo de l’avoir imaginé et écrit, si joliment écrit…

    • letoileleo 5 décembre 2018 à 07:20 #

      Merci à toi aussi :)

  2. Papours 5 décembre 2018 à 10:30 #

    Très très beau texte. Mon petit Lou, je me permets de citer les paroles d’une magnifique chanson d’un groupe de rap « Si tu m’entends donne moi le temps de faire le deuil car au fond ce que j’attends, c’est réussir à fermer l’œil car depuis que tu es parti mon bonheur a des limites mais j’me battrais car je t’ai promis le zénith ».

    • letoileleo 5 décembre 2018 à 21:17 #

      Merci mon Papa…

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus