Comme dans un rêve

12 fév

« De rêve, dont les qualités font qu’on a peine à le croire réel » (Dictionnaire Larousse). Le bonheur, procuré par Léo et la vie à ses côtés, pourrait presque laisser penser qu’il s’agissait d’un rêve. Comme si nous avions rêvé ces 4,5 mois ensemble et les 9 mois dans mon bidon. Une parenthèse parfaite dans notre vie. Pas une seule ombre au tableau. Comme s’il avait fait beau tout du long, sans pluie, sans vent, sans orage. Une douce période hors du temps et rien qu’à nous.

Comme dans un rêve.

Léo a eu une vie parfaite, gorgée d’amour, remplie de tendresse, pleine de joie, de couleurs, de sourires, de rires, de bisous et de câlins. Et ce fût bel et bien réel. D’ailleurs, je n’aurais pas pu rêver mieux, comme Fils, comme Chéri et comme Vie.

Comme dans un rêve.

Un rêve réel, où j’aurais presque pu me pincer pour m’assurer que je ne dormais pas en idéalisant ces moments. Car nous aussi, nous avons eu cette vie parfaite. Cette vie avec Léo a existé, nous en gardons de merveilleux souvenirs et elle perdurera pour l’éternité malgré l’absence physique. J’aurais souhaité que son envol soit, quant à lui, un cauchemar mais les fois où je me torture l’esprit avec des « si » ne m’apportent rien et sont, finalement, rares. Car je n’ai absolument aucun regret, je referrais tout exactement de la même manière. La longue attente pour avoir un bébé, les piqûres, la tristesse de ce que l’on n’a pas puis l’immense tristesse de ce que l’on a plus. Tout ça nous a amené à Léo. C’est une chance incroyable d’avoir vécu ce bonheur éphémère mais également une chance de l’avoir vécu pleinement et intensément.

Comme dans un rêve.

Nous sommes des parents qui avons donné une vie parfaite à leur enfant et réciproquement. Souvent je me dis que notre vie ressemble à un film. Parfois un film dramatique, qui nous donne des vertiges et des nausées. La plupart du temps, je préfère voir le beau film avec les meilleurs acteurs qu’il soit. Je préfère aussi ne pas voir de fin, c’est trop dur une fin en soi. En l’occurrence, ça ne sera jamais fini avec Léo. Notre histoire sans fin. En tête d’affiche, Léo, un magnifique petit garçon aux grands yeux marron foncé, un petit bout de nez et des petites bouclettes derrière les oreilles. Accompagné de ses deux parents, Julie et Charles, un jeune couple fou amoureux l’un de l’autre mais aussi de leur Fils, le plus beau cadeau de leur union. Je pose le décor. Tout est coloré, chaleureux, moelleux, tendre, doux et beau. Tout est amour. Tout est famille.

Comme dans un rêve.

Je me rappelle le premier matin après notre retour de la maternité. Je me suis réveillée et l’appartement était lumineux, le soleil avait littéralement emménagé chez nous. J’étais entourée de Léo à droite dans sa nacelle et de Charles à gauche. Ils dormaient encore. Tout sentait bon, nos draps, notre linge, nos murs, notre vie, Charles avait préparé notre arrivée comme il se doit, ça sentait le bonheur. On avait beau habiter dans un immeuble en proche banlieue parisienne, j’entendais les oiseaux chanter. Nous étions en novembre et je marchais sur du coton.

Chaque détail de cette parenthèse idyllique, ne nécessite aucun réajustement au montage. Jusqu’au dernier moment avec Léo. Je suis heureuse et apaisée quand je repense à cet instant et à ces mots, encore une fois hors du temps, car mes derniers mots pour mon Fils ont été « Je t’aime ».

Et comme dans un rêve, comme dans un film, j’ai hâte de voir la suite.

Dessin @Papours.

Dessin @Papours.

Copyright (c) 2018-2019 L’Etoile Léo. Tous droits réservés.

 

2 Réponses à “Comme dans un rêve”

  1. Mamours/Monique 12 février 2019 à 18:49 #

    Témoignage merveilleusement bien écrit, chaque mot porte, chaque phrase est juste, chaque émotion est authentique et ressentie par celui ou celle qui lit, chaque sentiment décrit est un moment de vérité…on se sent tellement immergé dans ce  » rêve  » que nous avons eu la chance, l’éternelle chance, nous, de partager un peu…….je suis en même temps bouleversée et étonnamment heureuse de l’avoir lu…car oui, nous avons vécu ces 4 mois 1/2 magiques et rien ni personne ne nous les enlèvera…..la plénitude de ce bonheur là n’est pas accessible à tout le monde c’est certain…Merci Léo, l’Etoile de nos vies désormais…

    • letoileleo 27 février 2019 à 17:04 #

      Merci Maman.

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus