Papa et Maman se marient

25 juin

Léo,

Il y a un peu plus de 6 ans je rencontrais ton Papa. Un nouveau collègue au sein de mon entreprise. Je m’étais toujours dit que jamais je ne pourrais tomber amoureuse d’une personne qui travaillait dans la même société que moi.

Et pourtant.

Notre amour est apparu aussi évident que tout ce que l’on vit depuis. On a vite habité ensemble, vite parlé projets bébé et achat d’appartement. On s’est vite aimés. Mais pour la demande en mariage, ton Papa a attendu le moment idéal, il a attendu ton arrivée pour pouvoir la faire avec toi dans ses bras.

Nous étions le jour de Noël, quelques semaines après ta venue dans notre monde. Je déballais mes paquets, devant toute ma famille, sans savoir que le dernier serait si spécial, si riche en émotions et en significations. Un gros œuf en chocolat ! J’étais heureuse car gourmande et nous sortions d’une période de restriction sucrée. Par habitude, j’ai gardé le chocolat pour moi et tendu la surprise à tes cousins mais ton Papa, qui t’avait tout contre lui, m’a demandé d’ouvrir la boîte jaune. Il avait reconstitué l’oeuf durant la nuit, avec la complicité de ton grand-père, pour y déposer une bague de fiançailles. « Léo et moi, nous souhaitons que tu portes le même nom de famille que nous ». Je revis la puissance du moment en écrivant ces mots. On m’a alors tapoté sur l’épaule « tu n’as pas répondu », trop émue pour réagir. Mais OUI, oui, oui, oui que je le veux. Mes yeux sont, à cet instant, remplis de larmes et mon cœur d’amour.

On a alors commencé à visiter des lieux de réception en Normandie, ma région natale et la région où nous souhaitions acheter une maison, un jour, avec un jardin pour que tu puisses découvrir les joies de la vie à la campagne. Tu nous as accompagné à toutes les visites, sauf celle du Manoir où nous serons dans quelques jours. Comme si la vie n’avait pas voulu marquer ce lieu de ton passage pour ne pas rajouter de l’émotion à celle qui sera omniprésente samedi. Je me rappelle du domaine où j’ai changé ta couche dans la voiture de Papours. Je riais en te suppliant de ne pas en mettre partout sur la banquette arrière. Je me souviens du domaine où il y avait beaucoup de vent alors nos mamans se relayaient pour te garder au chaud dans la voiture tout comme la fois où tu dormais à poings fermés. Je me remémore aussi le fou-rire avec Mamours dans un autre lieu où grâce à ta présence, nous avons pu éviter de froisser le propriétaire. Maman se cachait au creux de ton cou pour ne pas se faire remarquer.

Plus d’un an après, le jour de notre mariage arrive à grand pas. Nous sommes sereins et heureux. Nous appréhendons aussi. Tu ne seras pas là, tu ne marcheras pas dans l’allée lors de la cérémonie, tu ne pourras pas nous apporter nos alliances. Encore une étape, une journée particulière, une étape dans notre deuil. Mais tu seras partout avec nous, comme toujours, comme chaque jour. Une petite touche de toi dans chaque élément de ce week-end.

Je suis si heureuse d’épouser ton Papa, de porter les deux mêmes noms de famille que toi, un mélange de tant d’émotions et tu peux compter sur nous pour profiter de cette journée et honorer ta mémoire ainsi que ta présence céleste. Pour la première fois depuis ton départ, on appréhende une journée heureuse et positive. Quelle belle nouvelle mon Bébé ! Une journée rien qu’à nous où nous pourrons, à nouveau, célébrer notre union et notre famille.

Alors, vas vite voir tes copains des étoiles et préparez-vous à aussi faire la fête car Papa et Maman se marient !

Photo article Papa et Maman se marient

Copyright (c) 2018-2019 L’Etoile Léo. Tous droits réservés.

14 Réponses à “Papa et Maman se marient”

  1. Maryse Dumoulin 25 juin 2019 à 16:16 #

    Superbe et éclatant…. J’allais dire comme d’habitude….
    Tous mes vœux de bonheur à vous 3….
    Maryse0

  2. Cesbron 25 juin 2019 à 16:48 #

    Très touchant textes et très beau et en émotions
    Félicitation pour votre mariage
    Bisous volant a votre petit ange

  3. THEVENIN 25 juin 2019 à 19:58 #

    Comme habituellement tres joli texte et Félicitations Julie pour votre mariage votre petit Leo sera de la fête parmi les étoiles avec tous ses petits copains anges profitez de cette journée qui sera la votre et remplie d émotion

  4. Buisson 27 juin 2019 à 15:19 #

    Toutes mes félicitations

  5. Buraud 28 juin 2019 à 07:45 #

    Mon dieu mais que c’est beau ! Vous êtes un couple formidable de résilience et d’amour. Nul doute que Léo veillera sur vous ce jour, mais il faudra aussi le vivre pour vous. Je vous souhaite, tout comme le fait aussi votre petit astronaute, tout le bonheur du monde.

  6. Nathalie 1 juillet 2019 à 15:58 #

    Très émouvant, en lisant vôtre article j ai l impression d être à côté de vous tellement les mots sont juste il y a tant d émotions dans chaque phrase

  7. Monique ARTERO 9 juillet 2019 à 14:46 #

    Léo chéri, ce furent deux belles journées radieuses, baignées de la lumière du soleil et de celle des sourires de tes parents.
    Quand ils ont choisi ce manoir charmant, ombragé et niché dans la verdure, tu étais resté avec moi dans notre maison de Vernon car c’était un samedi froid et venté…mais ta présence en ce 29 juin 2019 devait s’associer au bonheur de l’évènement….mais tu sais quoi, Léo ? le 29 juin dernier, tu étais bien présent, autrement : quand tes parents se sont déclarés leur amour, les yeux brillants d’émotion, tu étais présent ; quand les applaudissements ont salué leur engagement, tu étais présent ; quand nous avons tous regardé le ciel intensément bleu, tu étais si près ; quand les ballons se sont envolés, tu les regardais et quand la drôle de petite machine volante nous a survolés avec sa banderole, il m’a semblé que tu souriais, tes grands yeux bruns tout intrigués…tu étais présent dans tous les messages d’affection et les félicitations entendus par tes parents, dans les murmures d’admiration et d’émotion qu’ils ont suscités…tu étais aussi présent, petit Ange malicieux, au détour d’un chemin, d’une allée, derrière un bel arbre, à côté d’un massif de fleurs, tu étais présent près de la jolie arche décorée, auprès de tes parents, toujours et tout le temps, eux qui semblaient te porter au creux de leurs bras, au creux de leurs épaules, au plus près de leurs coeurs, eux dont le bonheur évident t’enveloppait, te berçait ; leurs sourires étaient empreints de toi et leurs rires fusaient comme pour aller jusqu’à toi…
    Léo, petit Ange, tu étais parmi nous et ce fut un merveilleux mariage pour tes parents chéris.

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus