La prévention

23 sept

« La mort de Léo doit pouvoir sauver d’autres bébés ».

Cette phrase, Charles et moi, l’avons pensée, dite et redite dès que nous avons pris connaissance des négligences dont a fait part la coupable présumée du décès de notre Fils. Sa mort aurait pu être évitée, sa mort aurait dû être évitée. La prévention est alors devenue partie intégrante de notre combat de parents endeuillés. Quand je vois qu’aucune campagne gouvernementale concernant la Mort Inattendue du Nourrisson (MIN) n’a été réalisée depuis 20 ans, je me dis qu’il est de notre devoir de transmettre les informations liées à la sécurité des tout-petits, les bons gestes et ceux à proscrire durant le sommeil. A ce jour, seules les associations dédiées, les Centres de Références de la Mort Inattendue du Nourrisson, les spécialistes, le plus souvent dans le milieu médical, et les parents, familles, touchés par ce drame, sont à l’origine de tout message de prévention (*).

Qu’est-ce que la prévention ? Il s’agit de « l’ensemble des dispositions prises pour prévenir un danger, un risque, un mal » (Larousse). J’insiste sur la notion de prévenir les risques car après la semaine de prévention de la MIN, je suis absolument stupéfaite à la lecture de nombreux commentaires qui en résultent. Pour prévenir les risques liés à la MIN, les messages transmis sont basés sur des études scientifiques et médicales. Ce sont des données factuelles, prouvées et actées. Aucun jugement n’est donc fait, aucune critique n’est émise, il s’agit d’informer et de sensibiliser en se basant sur la triste réalité des chiffres. Preuve en est, grâce à tout le travail et à l’investissement de bénévoles et notamment ceux de l’association Naître et Vivre, l’ensemble des règles de sécurité, lié à la MIN, est à présent intégré au carnet de santé des nouveau-nés.

Position pendant le sommeil, tours de lit et doudous, atmosphère de la chambre, articles de puériculture (transat, cocoon, lit parapluie…), cododo, portage…toutes ces notions du maternage sont sources de débat, d’échanges parfois houleux, d’avis dans tous les sens alors qu’elles sont pourtant largement compatibles avec la sécurité de nos bébés. On ne souhaite pas les éradiquer mais les adapter aux bonnes conditions de couchage afin d’allier tout l’amour, la bienveillance, l’éveil avec la sécurité.

Le bien-être de bébé mais pas au détriment de sa sécurité : pourquoi n’œuvrons-nous pas tous ensemble pour arriver à cette même finalité qui est de prendre soin de nos enfants à chaque moment et étape de leurs vies ? Pourquoi cette prévention doit être source de débat ? Tout comme il existe un code de la route, il existe maintenant des préconisations pour le couchage de nos bébés, c’est un fait, il n’y a malheureusement pas matière à débattre, à être d’accord ou non.

Chaque parent doit être informé des conditions de couchage, au même titre qu’il est informé de tout autre élément concernant la vie de son enfant, afin de pouvoir agir en connaissance de cause. Chaque professionnel doit être formé et doit appliquer ces règles qui apparaissent alors comme contractuelles. Ne créons pas de tabous supplémentaires et de discordes inutiles, seuls nous adultes et parents pouvons prendre soin de petits êtres. N’attendons pas qu’il soit trop tard pour agir.

Pour Léo et pour tous ces bébés qui devraient être à nos côtés.

Copyright (c) 2018-2019 L’Etoile Léo. Tous droits réservés.

(*) Liens et informations utiles dans la page « Prévention de la Mort Inattendue du Nourrisson (MIN) : http://letoileleo.com/prevention-de-la-mort-inattendue-du-nourrisson-min/.

2 Réponses à “La prévention”

  1. Cesbron Gillette 23 septembre 2019 à 17:30 #

    Bonjour je suis une maman d un petit ange décédé le 16/11/1994 a cause d une erreur médicale .
    J arrive pas à comprendre comment des médecins peuvent laisser un bébé avec des problème sans rien faire ,mon Doux ange Quentin ne bougeait plus a quatre mois de grossesse et mon laisser a terme . j’espère pouvoir me rendre utile pour cette prévention .

    • L'Etoile Léo 25 septembre 2019 à 17:05 #

      Bonjour,

      Toutes mes pensées vous accompagnent ainsi que votre petit ange Quentin.
      Je suis si navrée de lire ces lignes. Bon courage à vous.

      Julie.

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus