La leçon de Léo

4 nov

Le mois de novembre est entamé, ce mois qui a vu naître notre Fils Léo. Le 13 exactement. Plus nous nous approchons de cette merveilleuse mais douloureuse date, plus je me surprends à regarder derrière moi. Je vois tout le chemin que nous avons parcouru, Charles et moi, main dans la main, suivis de près par nos familles et nos proches. Je vois ces résidus de poussière, témoins des tempêtes qui se sont imposées à nous. Je suis impressionnée par la taille des montagnes que nous avons dû gravir. J’ai le vertige face aux trous dans lesquels nous avons fait bien attention de ne pas tomber. Je constate que de nombreux ponts ont été construits par notre entourage pour nous aider à passer certains passages sinueux et étroits.

Je suis soulagée de regarder à mes pieds, cela a l’air solide et réconfortant. Et je vois aussi tout ce qu’il y a devant nous. De beaux et forts projets de vie que nous bâtissons avec nos tripes mais aussi avec cette douleur permanente, désarmante, déchirante ; celle de l’absence de Léo.

Je vois également tout le chemin qu’il reste à parcourir concernant la prévention de la Mort Inattendue du Nourrisson (MIN) malgré les étapes encourageantes qui ont été franchies grâce au travail acharné de nombreux professionnels du domaine. Hier je lisais un ancien article (*) paru sur un site dédié de la Petite Enfance. J’étais heureuse de voir que les préconisations de couchage et de sécurité y étaient parfaitement décrites de manière claire, précise et factuelle. Cela me paraît encore fou de me réjouir de cela… et puis j’ai lu les commentaires. Ceux qui me mettent en colère.

Parce que ces commentaires sont le signe d’un manque dramatique et évident d’informations qui devraient être diffusées à un niveau plus grand et plus impactant.

Parce que ces commentaires sont le signe de ce tabou incroyablement lourd et pesant.

Je ne sais pas si les personnes, et elles sont nombreuses, qui sont à l’origine du fameux « malgré toutes les précautions que l’on peut prendre, si cela doit arriver, cela arrivera », sont au courant qu’elles ne parlent que de 20% des cas de Mort Inattendue du Nourrisson (MIN) et en l’occurrence uniquement de la Mort Subite du Nourrisson (MSN), c’est-à-dire les décès qui restent inexpliqués après tous les examens réalisés ?

En effet, la MIN qui est le décès brutal d’un enfant de moins de deux ans, à priori bien portant et arrivant presque systématiquement durant le sommeil, comprend trois types de décès.

-          Les morts expliquées par des facteurs favorisants la MIN comme l’hyperthermie ou encore le tabac pendant la grossesse et dans l’environnement de l’enfant.

-          Les morts accidentelles qui auraient pu être évitées principalement si les conditions de couchage avaient été respectées.

-          Les morts subites du nourrisson qui restent inexpliquées malgré toutes les recherches et tous les examens réalisés post-mortem (20% environ des cas).

Alors quand je regarde devant moi, j’aimerais voir que notre histoire, celle de Léo, puisse aussi contribuer, d’une quelconque manière, à ce que nous nous concentrons sur les 80% des cas sur lesquels nous pouvons agir et non sur cette cruelle fatalité, qui je l’espère sera, un jour, éradiquée avec l’avancée de la recherche et de la médecine.

Le chemin me paraît long voir sans fin mais il s’agit de notre vie à présent, c’est ainsi, et nous continuerons d’avancer, pour Léo, pour sa leçon de vie, pour nous, pour notre présent mais aussi notre avenir, pour la prévention et pour tous ces petits bébés.

 

(*) https://lesprosdelapetiteenfance.fr/bebes-enfants/sante-prevention/dossiers-santeprevention/mort-inattendue-du-nourrisson-la-prevention-demeure-essentielle/mort-inattendue-du-nourrisson-comment-la-prevenir

 

Copyright (c) 2018-2019 L’Etoile Léo. Tous droits réservés.

Photo et objet réalisés par Mamours

Photo et objet réalisés par Mamours

2 Réponses à “La leçon de Léo”

  1. CACHERA 5 novembre 2019 à 06:55 #

    bonjour à VOUS trois, j’ ai pris connaissance de votre interview sur Death Doula qui m’a été suggéré par ma fille aînée qui suit actuellement une formation de Doula à Orgiva en Espagne,pour accompagner les familles et le bébé dans les meilleures conditions possibles.
    Je tenais à vous faire savoir que tout ce que vous avez écrits, témoignés sur votre Vie, malgré la douleur ressentie et partagée, est magnifique. Merci de nous le faire partager, je suis personnellement touché par vos témoignages, je crois que par le malheur qui vous a touché, vous rendez un grand service à celles et ceux qui ont pu vivre une même situation ou approchante.
    Je n’ai pas eu l’occasion de prendre connaissance de l’ intégralité du blog, mais pour ce que j’ai pu en prendre connaissance, je tenais à vous faire part de mon émotion, et sympathie. Merci pour ce que vous êtes et faîtes. Soyez bénis. Nous VOUS AIMONS. Jean Philippe .

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus