La vie d’après

21 nov

Je parle souvent du fait que nous vivons une autre vie, une seconde vie, celle qui a débuté lorsque celle de Léo s’est éteinte. Je distingue toujours les deux car il m’est inconcevable de penser à une seule et même vie qui aurait vu naître et mourir mon enfant. Souvent, comme tout le monde, des éléments du quotidien me rappellent un souvenir ; une odeur, une musique, un lieu et mon cerveau sait immédiatement si cet instant appartient à ma vie d’avant le drame ou celle d’après. Le lien entre les deux est ce rôle merveilleux de maman, de parents.

Avant, j’étais insouciante, pour moi la vie était infinie, j’anticipais plus l’avenir sans vivre intensément le présent mais je savais profiter des bonnes choses. Bien entourée tant par ma famille que mes amis, j’ai eu la chance de trouver mon âme-sœur, le vrai, celui à côté de qui on peut passer sans jamais le savoir, celui qu’il me fallait. Charles et moi avons immédiatement, ou presque, formé un tandem de choc. Notre vie était principalement rythmée par des bons moments en amoureux, en bonne compagnie et par nos carrières respectives qui avaient une grande place dans nos vies. Tout est allé assez vite entre nous, du premier « je t’aime » au premier emménagement ensemble. J’ai rapidement su que c’était lui pour la vie, lui et personne d’autre. Tout est allé assez vite sauf l’arrivée d’un petit nous, ce qui a rendu la naissance de Léo encore plus miraculeuse. Je me rappelle cette première photo de nous trois à la maternité. Je portais un pull bleu et le plus beau de mes sourires. Léo avait son petit bonnet de nouveau-né. Charles était si fier.

Après, je suis devenue aussi bien fataliste que réaliste, cela dépend des moments. Je vis quasiment au jour le jour car la vie se passe maintenant. Je profite encore plus des bonnes choses qu’elle m’offre mais j’ai souvent le sentiment de ne plus savoir m’extasier devant les choses formidables qui sortent du lot. Parce que certains jours tout me paraît fade et parce que, durant tous les autres jours, j’ai peur que ces excitantes nouvelles ne puissent m’échapper. Je suis toujours bien entourée, si ce n’est mieux car les drames font ce fameux tri autour de soi. Mon âme-sœur est devenu mon mari. Nous nous aimons encore plus après avoir vécu le pire et nous nous estimons chanceux car ce n’est malheureusement pas le cas de tous les couples. Nous en sommes à notre quatrième emménagement ensemble et je le suivrais à l’autre bout du monde s’il le fallait. Sur les photos, le petit bonnet de maternité s’est transformé en auréole d’ange.

Maintenant, nous vivons cette autre vie, portés par notre amour et par notre Etoile. La vie est lumineuse, autrement, la vie est belle, différemment. Nous avons changé de carrière, Charles un peu et moi beaucoup. Nous avons changé de maison, de région, parfois même de vision des choses mais nous restons fidèles à ce que nous sommes et ce à quoi nous aspirons. Charles a toujours le même humour qui me fait fondre et je pense avoir toujours ce petit grain de folie quelque part dans mes yeux. Nous avons changé aussi nos priorités : notre famille et notre amour avant tout. Puis nous portons chaque jour notre cause et notre combat, faire parler de Léo et sensibiliser quant à la prévention de la Mort Inattendue du Nourrisson.

La vie d’après n’est pas simple à mettre en place, il est parfois difficile de garder le cap mais la vie d’après est essentielle car même si rien ne sera plus jamais comme avant, c’est bien cela que nous avons choisi envers et contre tout : vivre.

Et la vie d’après réserve bien des surprises…

Crédit photo @Damien Artero.

Crédit photo @Damien Artero.

Copyright (c) 2018-2019 L’Etoile Léo. Tous droits réservés.

 

2 Réponses à “La vie d’après”

  1. Mamandouce2.0 21 novembre 2019 à 17:22 #

    Longue et belle vie à vous deux!! ❤

Laisser une réponse

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus