Le trou noir

29 nov

« Un trou noir est une région de l’espace dotée d’un champ gravitationnel si intense qu’aucun rayonnement ne peut en sortir » (*). J’utilise souvent le champ lexical qui gravite, justement, autour de l’astronomie et de l’aérospatiale pour parler du deuil d’un enfant. Cet univers, qui est celui de Léo à présent, est, selon moi, celui qui explique le mieux toutes les étapes et les émotions par lesquelles nous passons. J’avais notamment déjà pu écrire à propos de la face cachée de la lune, il y a presque deux ans .

Léo, petit astronaute de mon cœur, parti pour une mission sans retour, vit parmi les étoiles, les planètes, les fusées qui passent par-là, les météorites qui font la course, la lune tantôt lumineuse, tantôt sombre, le soleil, avec une vue imprenable sur notre terre.

Récemment, j’ai pu aussi découvrir le trou noir. Le vrai trou noir. Celui qui pourrait nous aspirer tout entier, celui qui était bien caché, sournoisement, là où je ne l’attendais pas, celui qui mêle tristesse, noirceur, manque et extrême culpabilité. Quelle douloureuse gymnastique dans mon esprit d’alterner, malgré moi, ces moments d’enchantement aux côtés de Lohan et de manque ultime de Léo. Durant ces instants, je dois me répéter inlassablement que même si je souffre le martyr, cet intense trou noir reste passager. Le trou noir ne dure pas. Heureusement.

Le manque est donc toujours là mais avec plusieurs intensités et variations. Le manque c’est ma vie sans Léo. Le trou noir c’est quand le manque ne suffit plus à lui seul pour décrire la douleur ressentie.

C’est bien trop dur de vivre ce mal si intense alors que j’ai la chance d’avoir Lohan à mes côtés, alors que j’ai la chance d’avoir connu Léo. C’est bien trop dur d’admettre que l’alternance des émotions se fera toujours, même maman pour la seconde fois. C’est bien trop dur de réaliser que la présence de Lohan puisse me ramener à l’absence de Léo. J’ai bien cru ne pas pouvoir, cette fois, trouver le moyen d’intégrer cette nouvelle phase dans ma vie. Mais si. La résistance et la résilience d’un parent endeuillé sont parfois spectaculaires ; l’amour pour nos enfants nous fait nous surpasser même dans les situations les plus douloureuses.

Avec ce trou noir, j’ai décidé que tout ce qui était dur à vivre, rendait justice à Léo et que tout ce qui était beau, lui rendait hommage.

Et puis le rayonnement du soleil est bien plus fort que les trous noirs, non ?

Article Le trou noir

Copyright (c) 2020 L’Etoile Léo. Tous droits réservés.

(*) Définition du Larousse.

4 Réponses à “Le trou noir”

  1. Mimi Mam'Ange de Lou 18 décembre 2020 à 12:11 #

    Merci pour ce texte. Je me retrouve actuellement en plein dedans…Notre petite Lou est partie le 18/07/18, aujourd’hui notre petit arc en ciel à 9mois, je suis heureuse et pourtant…depuis 2mois ce mélange d’émotions est difficile à gérer. Je suis tellement heureuse et en même temps je ressens un vide immense. Je ne pensais pas me retrouver dans un état pareil…

    • L'Etoile Léo 25 janvier 2021 à 18:35 #

      L’ambivalence des sentiments est permanente et prend un tout autre sens le jour où bébé arc-en-ciel est là. Je vous remercie pour votre message et j’envoie toutes mes pensées vers Lou.

  2. Eve 7 janvier 2021 à 08:59 #

    Je vis le même drame que vous
    depuis seulement 1 mois
    Je voulais vous poser une question,
    Imaginez vous Leo grandir? Avez-vous la force de vous dire que non il n’aurait pas grandit. Le destin en avait décidé autrement ?
    J’ai peur de l’avenir de la route à traverser dans ce désert sous la tempête mais je ne veux pas souffler les bougie de ma fille comme si elle avait eu un age qu’elle n’aura jamais.
    Mon fils de 7 ans m’a dit quelques chose de fou. Sur la route il y avait 2 bifurcation et des bouchons on revenait de l’enterrement il nous a dit: haaaa si seulement on pouvait revenir dans le temps… on prendrait l’autre route. Nous on a rit
    Parce que si on avait pu remonter dans le temps on aurait passé cette nuit avec elle réveillé à la regarder dormir et à l’empêcher de mourir. Et il a dit: ben ça sert a rien elle serait morte quand même, elle était pas faite pour ce monde. Elle était bien trop belle…

    • L'Etoile Léo 25 janvier 2021 à 18:33 #

      Bonjour Eve, je suis sincèrement peinée et touchée par vos mots. Permettez moi de vous envoyer mes pensées les plus douces pour vous et votre fille.
      Pour répondre à votre question, je n’imagine pas Léo grandir, pour moi il aura toujours quatre mois et demi et je l’imagine comme la dernière fois que je l’ai vu : souriant avec son papa. D’ailleurs, maintenant que son petit frère est plus âgé que lui, je l’appelle le petit grand frère. Cela ne nous empêche pas de fêter son anniversaire tous les ans, nous fêtons sa naissance qui est le plus beaux jours de ma vie avec la naissance de son frère.
      Votre fils trouve les bons mots pour exprimer sa peine, c’est très sain.
      Je vous souhaite de trouver, un jour, de l’apaisement, de la douceur et un autre bonheur.
      Je vous envoie tout mon courage.
      Bien à vous.

Laissez une réponse à L'Etoile Léo

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus